Assemblée Générale

Notre assemblée Générale se déroulera le jeudi 3 octobre 2014 à 19h00 dans l’enceinte du collège.
Tous les adhérents ou futurs adhérents sont les bienvenus.

Vous avez du recevoir dans vos boites mail la convocation.
Pour ceux qui ne l’auraient pas fait encore, il est possible de nous laisser vos coordonnées par l’intermédiaire du mail de l’association:
voir l’onglet contact.

A jeudi
Frédéric, secrétaire de l’AIPE-FCPE

Cross du collège, Appel à l’aide des parents

document du collège

Ce mercredi 20 novembre 2013, tous  les élèves du collège participeront au cross organisé par les professeurs d’éducation physique et sportive.

Ces derniers ont souhaité que les parents d’élèves participent à la sécurisation de la manifestation ainsi qu’à diverses autres tâches d’organisation.

Nous invitons  les parents d’élèves qui le pourraient à répondre favorablement à cet appel.

Afin que nous puissions organiser au mieux cette aide des parents, je vous serais reconnaissant de bien vouloir donner votre accord par retour mail à asso@aipedoltopam.fr

L’équipe des parents d’élèves AIPE vous remercie.

Bien cordialement et à très bientôt.

Alain Proy

 Président de l’AIPE-FCPE

 

Annonce à tous les parents

L’association des parents d’élèves  du collège met en place des adresses mail ciblées afin :

  • de connaître votre avis,
  • de nous interpeller,
  • de nous faire des propositions,

sur différents sujets importants de la vie du collège.

Pour l’instant nous avons repéré 4 sujets que nous vous soumettons :

1)      l’organisation des conseils de classe :

  • désignation des délégués de parents d’élèves
  • organisation des conseils de classes en amont
  • les bilans des conseils
  • …..

Ce sujet est placé sous la responsabilité de Didier Reghem, Vice-Président de l’AIPE

Adresse mail : conseildeclasse@aipedoltopam.fr

2)      Les transports scolaires : objet de nombreuses critiques et remarques, nous souhaitons en temps réel connaître votre avis et vos remarques précises sur les dysfonctionnements de tous ordres.

Ce sujet est placé sous la responsabilité de Frédérique Labour Aït-Kaci, Trésorière de l’AIPE, et Sarah Coquerelle, membre du CA de l’association

Adresse mail : transport@aipedoltopam.fr

3)      La restauration collective : c’est un moment important de la vie de l’élève dans le collège, les parents pourraient être amenés à faire des propositions concrètes, notamment sur la mise en place de l’opération départementale « l’assiette durable ». nous pouvons aussi recueillir toutes remarques pertinentes sur les repas et l’organisation de ceux-ci.

Ce sujet est placé sous la responsabilité de Alain Proy, Président de l’AIPE

Adresse mail : restauration@aipedoltopam.fr

4)      La vie scolaire : il s’agit de tout ce qui concerne le fonctionnement du collège, en dehors des cours dispensés par les enseignants, hormis les 3 sujets précédents

Ce sujet est placé sous la responsabilité de Claudine Fabre, membre du CA de l’association

Adresse mail : viescolaire@aipedoltopam.fr

Enfin, nous vous rappelons qu’il existe aussi une adresse qui vous permet de communiquer directement avec la direction de l’association : president@aipedoltopam.fr

Nous espérons ainsi continuer à améliorer les conditions de vie et d’études de nos enfants.

Un récapitulatif de l’ensemble des contacts ICI

Bien cordialement

 

Alain Proy

Président de l’AIPE-FCPE

Administrateur départemental de la FCPE 

 

Enseigner de nos temps…


ennui1

Depuis quelques temps, je me pose les questions suivantes : Que veut dire le verbe “enseigner” ? L’enseignement est-il un mot d’actualité ? A t-il le même sens qu’il y a 10 ans, 20 ans, 50 ans ..? Est -ce qu’en enseignant, nous transmettons le savoir ? Le savoir se transmet-il ?

J’avoue être de plus en plus convaincu par des réponses que je trouve à certaines de mes questions à travers des lectures, des investigations, des explorations et des expériences sur le terrain.

Tout d’abord, je suis persuadé que le savoir, dans la grande majorité des cas, ne se transmet pas mais il s’approprie. Cette image de voir l’enseignant au centre de la classe, détenteur du savoir et émetteur des connaissances que les élèves (certains) reçoivent me semble de plus en plus révolue. Pourquoi ? La connaissance existe partout et  devient accessible à travers divers supports comme les livres, la télévision mais surtout Internet. La vie en général est un grand espace d’apprentissage où les cloisons des matières qu’on retrouve à l’école n’existent pas. Pourquoi beaucoup d’élèves s’ennuient-ils en cours ? Probablement, ils ne trouvent pas de sens à ce qu’ils apprennent, ils ne voient pas le rapport entre ce qu’on leur transmet et la vie hors de l’établissement scolaire. Ce malaise chez l’élève existe depuis des dizaines d’années et j’ai souvent entendu cette réponse : l’élève est  fainéant, il ne  fournit pas d’efforts, il n’est pas attentif, et il ne  pense qu’à jouer ou à bavarder avec ses camarades. Par ailleurs, certains parents pointent du doigt l’enseignant qui « n’explique pas bien » et qui manque cruellement de « pédagogie ».

Soit, c’est possible que toutes ces excuses soient vraies mais nous sommes nous posé la question au sujet du  dispositif pédagogique mis en place ? Sa qualité, les activités intégrées dans la séance, la façon dont travaillent ces élèves. Ne faut-il pas repenser l’ensemble de l’écosystème et accepter que nous sommes entrés dans un nouveau paradigme ? Il semble évident que l’image de l’enseignant “Maitre”  et des élèves qui emmagasinent une pile de connaissances arrive à son terme.

enseigner2

Des pédagogues ont montré que le savoir se transmet  mieux par un enseignant quand son apprenant est du même niveau intellectuel.. Or, ce n’est pas le cas dans le cadre de l’éducation nationale puisque les enseignants sont censés détenir plus d’expérience et plus de connaissances que leurs élèves (à vérifier !)

Il est temps de bousculer les mentalités, d’oser l’innovation afin de sortir de ce carcan que nous impose l’éducation nationale. Commençons par exemple par modifier la configuration de nos salles où l’on voit l’enseignant en “One man show” et les élèves assis en spectateurs. Il serait certainement plus judicieux d’adapter des chaises et tables en fonction de la modalité pédagogique choisie. Et pourquoi ne pas encourager le travail en  petits groupes afin de mettre en exergue les interactions et les échanges. L’enseignant ne sera plus dans la posture “je parle donc vous suivez” mais plutôt un accompagnateur, un facilitateur venant à la rescousse de ceux qui peinent dans l’apprentissage. Les canadiens, souvent précurseurs dans les innovations pédagogiques, ont mis en place les « classes inversées ».Ici, la partie acquisition de connaissances et la mémorisation des contenus peut se faire à la maison alors que le côté réflexif, analyse et résolution de problèmes est traité en classe, souvent en groupe permettant le partage et l’entraide. Cette méthode commence à faire ses preuves et ses résultats (motivation) sont plus que probants.

Je vous recommande cette petite vidéo de 8 minutes qui illustre bien le principe des flipped classrooms (classes inversées):

 

 

Je constate également qu’une grande place est donnée à la mémorisation dans la majorité des cours. Certes, il est important de connaître et de retenir par cœur certaines règles mais est-ce nécessaire de le faire pour de nombreuses parties du programme? Ne serait-il pas mieux d’insister sur l’analyse réflexive, la production de choses concrètes ayant un sens dans la vie de l’élève et dans son quotidien ? Il est primordial qu’il comprenne l’utilité de l’apprentissage et surtout son but. De plus en plus, les acteurs de la formation préconisent la pédagogie par projet, plus proche de la réalité de l’entreprise.

flipped

Arrêtons de privilégier les élèves qui retiennent par cœur et encourageons la créativité artistique, manuelle et intellectuelle ainsi que l’investigation.. Après tout, il vaut mieux avoir une tête bien faite que bien remplie.